Site

Journal/Sommaire du dernier CO n° 1174 du 25 mars 2017/Première page

Première page

ÉDITORIAL : S’abstenir c’est se taire ! Votez Nathalie Arthaud !

Beaucoup de travailleurs, de membres des classes populaires nous disent qu’ils préféreront s’abstenir à l’élection présidentielle. Ils se disent dégoûtés par les politiciens. Ils disent que ces derniers sont tous les mêmes, tous pourris. Ils nous disent qu’ils ne veulent plus se faire avoir, que voter ne sert à rien puisqu’il y a toujours autant de chômage, autant de pauvreté.

Nous savons qu’aux élections présidentielles aux Antilles l’abstention est particulièrement élevée. Mais cette fois elle pourrait être encore plus élevée. Même en France, elle pourrait aussi être plus forte. Car le climat dans lequel se déroule cette campagne électorale a été surtout marqué par les affaires de détournement d’argent public autour de Fillon, de Le Pen. Les frasques du même Fillon se faisant offrir des costumes de plusieurs milliers d’euros ont de quoi révolter plus d’un électeur. Et quand vient s’ajouter l’embauche par Bruno Leroux, ministre de l’intérieur de ses deux filles comme attachées parlementaires quand il était député (il vient de démissionner, en raison de cette affaire), le « tous pourris » à gauche comme à droite ne peut que gagner du terrain et il y a de quoi ! Alors même que les privations s’accroissent pour les travailleurs et les classes populaires.

Oui, bien que tout cela ne soit pas nouveau, il y a de quoi être écœuré et vomir pèle mêle tous ces politiciens. Mais alors, faut-il se taire en n’allant pas voter ? Ne vaut-il pas mieux saisir l’occasion, et elle existe, de faire un vote de défiance, de colère et de dire sa colère à tous ces « pourris » ? C’est la deuxième solution qui est la nôtre.

Nous partageons les sentiments de dégoût et de colère de tous ceux qui estiment qu’il faut s’abstenir pour les raisons invoquées. Mais c’est justement aussi pour ces raisons là que nous avons choisi un candidat en la personne de Nathalie Arthaud ! Pas seulement pour ces raisons, mais aussi pour son programme ! Car Nathalie Arthaud dénonce tous ces candidats (sauf Poutou) et la classe politique au pouvoir comme des serviteurs de la bourgeoisie et des riches. Et comme serviteurs de la classe des riches, quand ils leur font gagner des milliards en allégeant leurs impôts, en leur accordant de grosses subventions, en votant des lois qui remplissent leurs coffres forts, eh bien ! eux, en retour ils palpent aussi des retombées sonnantes et trébuchantes.

C’est bien pour ces raisons qu’avec Nathalie Arthaud nous exigeons le contrôle des entreprises par les travailleurs, l’abolition du secret des affaires, du secret bancaire, du secret commercial. C’est parce que nous savons que le grand patronat et ces politiciens volent l’argent public et volent l’argent des travailleurs que nous pensons qu’il faut prendre sur les profits des capitalistes pour financer les emplois, la santé publique, l’éducation et tous les services publics qui devraient améliorer la vie, le sort des travailleurs et des classes populaires.

Voter Nathalie Arthaud vaut mieux que s’abstenir. Au moins, avec ce bulletin nous dirons tout cela aussi. Dans l’immédiat cela ne changera sans doute rien, mais au moins, tout le dégoût que nous exprimons contre le monde politicien véreux, nous le ferons entendre de tous. Plus nous serons nombreux à voter Nathalie Arthaud, plus nous nous ferons entendre en ce sens. Se faire entendre c’est toujours mieux que de se taire. Ceux qui s’abstiendront, de toute façon, se verront imposer un président et un gouvernement. Se taire, c’est subir en silence. Subir mais en protestant vaut bien mieux. L’adversaire est au moins averti qu’on ne se laisse pas faire. Alors autant se compter dans les urnes. Personne ne se trompera sur le sens du vote pour Nathalie Arthaud, la seule candidate communiste, et une candidate qui ne place pas son programme dans le cadre du système capitaliste actuel mais dans le cadre d’une lutte contre ce système d’exploitation. Faisons entendre le camp des travailleurs !


Martinique : Succès de la grève des postiers

ZoomDu 7 au 10 mars dernier, les agents de la Poste étaient en grève.

La majorité des bureaux de poste était fermée. Le courrier n’était pas distribué. Les postiers étaient mobilisés pour arracher des améliorations sur leurs conditions de travail dans les bureaux de poste, à la distribution du courrier, mais aussi sur l’organisation des congés ou sur la visibilité des emplois du temps. Ils manifestaient leur ras-le-bol contre les pressions managériales au Centre financier, mais aussi contre le favoritisme pour les promotions, et le non-respect du dialogue social avec les instances du personnel.

Devant la détermination des agents, la direction n’a pas tardé à engager la négociation avec l’intersyndicale CGTM – FO – CFTC – CGTM-FSM, qui représentait les grévistes. Ces derniers ont dressé un piquet de grève à l’entrée de la plateforme de Dillon et devant le Centre financier et sont restés mobilisés tout au long de la négociation.

Après de longues négociations menées pied à pied, ils ont obtenu des réponses précises et satisfaisantes sur la plupart des 14 points de leur plateforme. À la reprise du travail, les grévistes étaient satisfaits d’avoir pu se faire respecter tout en étant conscients qu’il leur faut rester vigilants sur l’application de toutes les nouvelles dispositions. 
 


Guadeloupe : Victoire des grévistes à la poste de Jarry

Pendant onze jours, du 7 au 18 mars, la moitié des agents du centre courrier de Jarry ont fait grève. Ils ont obtenu gain de cause.

La principale revendication des grévistes était l’embauche en CDI (Contrat à durée indéterminée) d’un agent intérimaire. Cette revendication était d’autant plus légitime qu’un poste venait de se libérer, suite au départ à la retraite d’un agent.

Les grévistes demandaient aussi l’amélioration de leurs conditions de travail. Les travailleurs en grève, affiliés au syndicat Sud PTT Gwa, ont signé un accord avec la direction le 18 mars. Ils ont obtenu satisfaction sur toute la ligne. C’est la troisième grève victorieuse des agents de la Poste au cours des dernières semaines. Fin janvier, leur mobilisation leur avait permis d’obtenir le recrutement de 34 personnes sur des postes vacants en Guadeloupe : 17 mutations, et 17 embauches en CDI. Début mars, ils ont fait grève à Saint-Martin, et ils ont gagné quatre embauches : une mutation et trois CDI.

Les grévistes de la Poste sont un bon exemple pour tous les travailleurs, qui sont nombreux à être victimes du chômage pendant que ceux qui ont un boulot s’épuisent au travail !


Succès de la mobilisation du 13 mars

Une centaine de travailleurs de la Banane, de la Santé, du Transport, de l’Énergie et de Pôle emploi se sont mobilisés à Basse-Terre.

Ils ont protesté contre le refus de la direction de Pôle emploi de réintégrer et de titulariser une salariée, Sophie, malgré trois décisions de justice exécutoires. Les travailleurs soutenus par la CGTG, ont dénoncé l’attitude de la direction de cet organisme soi-disant « chargé de l’emploi », mais qui maintient les travailleurs dans des contrats précaires et se soustrait aux décisions de justice favorables aux salariés.

Le 13 mars, une nouvelle audience était prévue pour augmenter les astreintes que Pôle emploi doit verser à Sophie et ainsi contraindre le directeur à la réintégrer. Les manifestants se sont rendus au tribunal correctionnel de Basse-Terre et au tribunal des Prud’hommes. L’avocat de Pôle emploi a demandé le renvoi de l’affaire. L’audience aura lieu le 3 avril. De nouvelles actions auront lieu pour maintenir la pression sur la direction de Pôle emploi.

Ce même jour, les travailleurs se sont aussi rendus au conseil départemental et au conseil régional pour dénoncer les problèmes des autres secteurs.


Réunion publique de Combat Ouvrier pour le vote en faveur de Nathalie Arthaud

Vendredi 21 avril, 19h Salle Rémy Nainsouta, à Pointe-à-Pitre.
Clôture de la campagne présidentielle du 1er tour (on votera le lendemain, samedi 22 avril).

Thèmes :
- Le massacre de Mai 67.
- La Révolution russe de 1917
- Pourquoi voter Nathalie Arthaud, pourquoi faire entendre le camp des travailleurs ?

VENEZ NOMBREUX !


Bookmark and Share