Site

Elections/Elections municipales 2014

Elections municipales 2014

Nos résultats Aux Antilles

Capesterre Belle-Eau :Jean Marie Nomertin    292 voix    3,17%

Abymes : Danielle Diakok  :  368 voix    1,6%

Fort de France : Ghislaine Joachim-Arnaud 947 voix     3,87 %


COMMUNIQUE DE DANIELLE DIAKOK TETE DE LISTE DE "COMBAT OUVRIER-FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS" AUX ABYMES,APRES LES RESULTATS DE L 'ELECTION MUNICIPALE DES ABYMES

Je remercie les  368 électeurs qui ont voté pour la liste que je conduisais aux Abymes.
Ce score : 1,6% est certes faible, mais ces 368 personnes qui ont voté pour nous ont clairement choisi leur camp :" le camp des travailleurs", et de tous les exploités. Ils ont voté pour un programme de lutte  :
- L' interdiction des licenciements,
- La répartition du travail entre tous sans diminution de salaire,
-L'échelle mobile des salaires, des pensions et des minima sociaux,
-L'abolition du secret des affaires.
Ceux qui ont voté pour  la liste que je conduisais n'ont  pas voulu que la droite ou quelques aventuriers de la politique soient les  seuls, à  représenter l'opposition au gouvernement Hollande. Ce dernier a été pleinement incarné et revendiqué par Eric Jalton !
-  Ils ont refusé le choix entre les différents partis et individus ambitieux qui, au delà de leur rivalité défendent tous l'ordre capitaliste et qui par la même sont dans le camp de la bourgeoisie.
Ils ont partagé avec moi  le constat que le gouvernement dit socialiste apparaît tout autant que Sarkozy comme  un gouvernement qui ne cesse de faire des cadeaux au patronat et foule aux pieds les intérêts des travailleurs et des classes pauvres.
Maintenant, ce qui comptera pour l'avenir, c'est que celles et ceux qui, en votant Combat Ouvrier, ont approuvé les mesures nécessaires pour défendre les conditions d'existence des travailleurs, des retraités et des classes populaires continuent à les défendre et à les populariser afin que les travailleurs en fassent leurs objectifs de combat lors de leurs affrontements, inévitables, avec le grand patronat et le gouvernement.
       Danielle Diakok, Combat Ouvrier-Faire entendre le camp des travailleurs
                                                                              Lundi 24 mars 2014


COMMUNIQUE DE JEAN MARIE NOMERTIN TETE DE LISTE DE "COMBAT OUVRIER-FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS A CAPESTERRE BELLE-EAU,
APRES LES RESULTATS DU PREMIER TOUR de L 'ELECTION MUNICIPALE

Je remercie les  292 électeurs qui ont voté pour la liste que je conduisais à Capesterre Belle-Eau.
Ce score : 3,16% est certes faible, mais ces 292 personnes dont une  grande majorité de travailleurs qui ont voté pour nous ont affirmé l'existence de leur camp :" le camp des travailleurs", et de tous les exploités. Ils ont voté pour un programme de lutte :
- L'interdiction des licenciements,
- La répartition du travail entre tous sans diminution de salaire,
-L'échelle mobile des salaires, des pensions et des minima sociaux,
-L'abolition du secret des affaires.
 
Ceux qui ont voté pour  la liste que je conduisais n'ont  pas voulu  que  la  gauche de Hollande et la droite de Sarkozy  ou quelque aventurier de la politique, soient les seuls à s'adresser à la population !
-  Ils ont refusé le choix entre les différents partis et politiciens ambitieux qui, au delà de leur rivalité défendent tous l'ordre capitaliste et qui par la même sont dans le camp de la bourgeoisie.
Ils ont partagé avec moi  le constat que le gouvernement dit socialiste apparaît tout autant que Sarkozy comme  un gouvernement qui ne cesse de faire des cadeaux au patronat et foule aux pieds les intérêts des travailleurs et des classes pauvres.
Les travailleurs de la banane ont constitué la colonne vertébrale de la liste Combat Ouvrier-Faire entendre le camp des travailleurs ! Et ils se sont exprimés sur la seule liste qui  pouvait dénoncer la férocité de leur exploitation par les patrons. Ils ont représenté les intérêts de la classe ouvrière dans cette campagne.
C'est une raison supplémentaire qui fait que Combat Ouvrier ne participera à aucune négociation  ou tractation entre les deux tours.
 
Tout en rejetant la droite de Beaugendre,  Combat Ouvrier ne cautionnera pas la gauche de Ramdini. Cette  gauche qui se prétend socialiste représente tout comme ses chefs Hollande Ayrault et Lurel les intérêts du grand patronat et des banquiers.
 Au deuxième tour nos électeurs ne pourront plus exprimer les exigences qu'ils ont exprimées au premier tout en votant pour la liste Combat Ouvrier. Il leur appartient de voter selon leur conscience, de voter blanc...ou de ne pas voter du tout.
 
Maintenant, ce qui comptera pour l'avenir, c'est que celles et ceux qui, en votant Combat Ouvrier, ont approuvé les mesures nécessaires pour défendre les conditions d'existence des travailleurs et des autres classes populaires continuent à les défendre et à les populariser afin que les travailleurs en fassent leurs objectifs de combat lors de leurs affrontements, inévitables, avec le grand patronat et le gouvernement.
Jean-Marie Nomertin, Combat Ouvrier-Faire entendre le camp des travailleurs
 
Lundi 24 mars 2014


ELECTIONS MUNICIPALES DE FORT DE FRANCE
COMMUNIQUE DE GHISLAINE JOACHIM-ARNAUD, TETE DE LISTE DE
« COMBAT OUVRIER :-FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS »
APRES LES RESULTATS
document

30 ko - Dernières modifications : 26/03/2014


Danielle DIAKOK

LETTRE DE DANIELLE DIAKOK A LA POPULATION DES ABYMES

Travailleuses, travailleurs, Population,  des Abymes, vous m'avez élue il y a six ans sur la liste conduite par Eric Jalton. Aujourd'hui je conduis la liste Combat Ouvrier aux prochaines élections municipales.
C’est à vous, travailleuses, travailleurs, population des Abymes que je dois une explication.
Mes camarades et moi avions en 2008 accepté de figurer sur la liste Jalton car elle était dans l'opposition à Nicolas Sarkozy et la droite. La condition était que nous gardions notre indépendance politique et notre liberté d'expression. Lors de cette campagne de 2008, Combat Ouvrier et moi nous nous étions exprimés avec nos propres idées, nos propres tracts, tout en figurant sur la liste d'Eric Jalton. Ensuite, je fus moi-même candidate aux élections législatives de 2012 sur la liste Combat Ouvrier-Lutte Ouvrière dans la circonscription des Abymes sous le drapeau du communisme révolutionnaire. Tout cela s'est donc fait en toute démocratie et dans la continuité de mon combat.
Aujourd'hui, la donne a changé. La liste conduite par Eric Jalton soutient la majorité gouvernementale et la politique de Hollande-Ayrault. Cette politique est une politique anti-ouvrière que la droite  aurait pu tout aussi bien mener si elle était au pouvoir. Cette situation dépasse même la personne d'Eric Jalton et de sa liste. Il s'agit d'une politique globale de la bourgeoisie, des possédants, pour faire payer la crise aux travailleurs et aux classes populaires.
Il fallait donc que nous fassions notre propre liste, une liste pour faire entendre le camp des travailleurs face à la bourgeoisie, aux possédants et à ses serviteurs politiques de droite comme degauche. C'est mon seul but, mon seul combat, celui que je mène depuis plus de trente ans avec mes camarades de Combat Ouvrier.
 
Je suis une femme travailleuse
Je suis salariée à la compagnie d'assurances mutuelle, la MAIF. Je défends mes camarades de travail des assurances et établissements financiers par mon activité syndicale et mon activité politique d'entreprise avec Combat Ouvrier. Je vis donc depuis longtemps la vie de milliers de femmes, de milliers de mères avec ses joies et ses difficultés. En faisant le bilan de mon activité au conseil municipal, je me rends compte aujourd'hui que j'ai acquis une expérience supplémentaire, sous un autre angle, des problèmes et des difficultés de la population et de la vie d'une municipalité aux côtés de mes ex collègues avec lesquels j'ai siégé pendant six ans.
 
Je suis la seule femme tête de liste à ces élections aux Abymes
En tant que femme, je prétends connaître mieux que les autres têtes de liste, hommes, les problèmes des femmes. Je m'adresse donc particulièrement à mes sœurs femmes. Je leur dis que dans mon programme de lutte, figurent aussi les luttes que les femmes doivent mener pour la pleine égalité entre hommes et femmes. Il n'est pas normal que le chômage frappe plus durement les femmes que les hommes, que les salaires des femmes soient inférieurs à ceux des hommes, que les femmes soient régulièrement violées ou battues ou tuées par leur mari ou conjoint (dernièrement, en Martinique une femme a été aspergée d'essence et brûlée par son conjoint qui n'acceptait pas la séparation).
Les femmes travailleuses subissent une double exploitation : une exploitation capitaliste et une exploitation sexiste. Il n'est pas normal non plus qu'il revienne aux seules femmes de réaliser toutes les tâches ménagères quotidiennes et celles d'éducation des enfants ! Femmes, nous devons réagir et nous battre contre notre exploitation.
 
Contre le chômage il faut des mesures exceptionnelles
C'est la plaie de notre société. 30% de chômage aux Abymes, 35 % en Guadeloupe. 70000 chômeurs. C'est ce chômage qui est la principale cause de la délinquance, des braquages, de la désespérance de milliers de jeunes et de moins jeunes. Il faut des mesures spéciales, des mesures d'urgence. La seule mesure réellement efficace est la répartition du travail entre tous, sans diminution de salaire ! Mais cela ne sera pas obtenu sans lutte de masse des travailleurs et des chômeurs.
Il faut aussi interdire les licenciements. Ils doivent être déclarés illégaux !
Utopique tout cela ? Non, ce qui est utopique c'est de croire que l'on va résoudre le problème du chômage avec les mesures préconisées par tous les gouvernements de droite et de gauche et qui restent sans effet ! Ce qui est utopique c'est le saupoudrage annoncé par tous les candidats qui prétendent mettre en place, s'ils sont élus des mesures spécifiques depuis nanninannan !
 
Les cadeaux au grand patronat ne lui font pas embaucher pour autant !
Le gouvernement Hollande prévoit de supprimer ce que versent les entreprises à la caisse d'allocations familiales. C'est un cadeau de 35 milliards. Il leur avait déjà fait cadeau de 20 milliards sous forme de crédit d'impôt. Mais le patronat refuse de signer des contreparties et notamment celle de créer des centaines de milliers d'emplois. Il réclame encore davantage. Depuis des dizaines d'années les patrons bénéficient d'exonérations fiscales et sociales de toute sorte et ils n'embauchent pas pour autant !
 
Pour donner aux riches, on prend aux travailleurs!
Pour trouver les milliards à donner aux grands patrons et rembourser la dette de l'état des riches, c'est dans la poche des travailleurs et des classes populaires qu'on  prend l'argent. On le prend par les impôts, la TVA, en licenciant des travailleurs de la fonction publique, en appauvrissant les services publics (santé, La Poste, aides aux personnes âgées etc.,), en augmentant les taxes et les prélèvements sur les maigres économies que font les travailleurs et même sur les toutes petites retraites. Un exemple de service public dégradé : la ville des Abymes connait un véritable scandale avec les coupures d'eau régulières d'une part et avec les inondations pendant les fortes pluies d'autre part. C'est ahurissant et inacceptable !
 
Pendant ce temps, les grandes entreprises réalisent des milliards de profits :
Bernard Hayot propriétaire d'une kyrielle d'entreprises en Guadeloupe dont Carrefour a une fortune estimée à 275 millions d'euros. De même celle des Huyghues Despointes qui ont aussi des parts dans Carrefour est estimée à 130 millions d'euros environ. Total, principal actionnaire de la SARA a réalisé un bénéfice global de 12,4 milliards en 2012 et de plusieurs dizaines de millions en Guadeloupe. Et pourtant TOTAL refuse de baisser même d'un centime ses profits afin que le prix des carburants baisse à la pompe. C'est cette dictature des compagnies pétrolières qui a entraîné le blocage des stations services et empêche la population de circuler librement !
Battons nous pour un relèvement général des salaires les plus bas  et des pensions
Face à la cherté de la vie, il faut un relèvement des salaires et des pensions dans les mêmes proportions. C'est "l'échelle mobile des salaires et des pensions". Il faut aussi un SMIC au moins à 1700 euros net. Car les travailleurs et les classes populaires n'en peuvent plus des augmentations de loyer, de l'eau, de l'électricité, du carburant, des assurances, des mutuelles, des marchandises de consommation courante ! Des milliers de retraités vivotent avec 500 euros de pension ! C'est inhumain ! Là encore c'est par la lutte des travailleurs et de la population qu'on pourra obtenir ces relèvements du niveau de vie.
 
Il faut relever le drapeau du camp des travailleurs ! !
C'est le drapeau du communisme révolutionnaire. J'appelle ma classe sociale, celle dont je fais partie, la classe des travailleurs, mais aussi des chômeurs, des retraités, des jeunes, de tous les pauvres à partager mon programme. Il est simple C'est un programme de lutte. Je ne vous dirai pas "je m'engage à faire ceci ou cela", à "goudronner un chemin ici", à "faire des crèches là". Je vous dis "si vous voulez améliorer votre vie quotidienne et changer votre sort, battez vous ! Descendez dans la rue, manifestez !"  Et je serai avec vous dans la lutte. Sans vous, travailleurs et population laborieuse, nous, à Combat Ouvrier nous ne pourrons rien faire. Avec vous nous pouvons tout !
 
Je vous appelle donc  à voter le 23 mars prochain pour la liste que je conduis : "Combat Ouvrier-Faire entendre le camp des travailleurs"
 
Je vous invite à venir nombreux à la  réunion publique que je tiendrai vendredi 7 février a 19H a la salle Joseph Théodore Faustin à Boisripeaux-abymes
 Danielle Diakok-  Liste Combat Ouvrier-faire entendre le camp des    travailleurs.                                  3 février 2014
Pour tout contact :par téléphone, lettre ou mail
-0690 35 78 31         -0590 26 23 58
-0590 82 92 94           -0690.59.91.64
-Combat Ouvrier, M Philippe Anaïs 1111 Rés Matéliane,  97128 Goyave Guadeloupe
-Site : http://www.combat-ouvrier.net
-Ecrire à redaction@combat-ouvrier.net
 
 

Elections municipales aux Abymes

Communiqué de presse
 
Notre organisation, Combat Ouvrier,  sera présente aux élections municipales  de mars 2014 dans la ville des Abymes. Notre liste " Combat Ouvrier" sera conduite par notre camarade , madame Danielle   Diakok, salariée de la MAIF,  membre du conseil municipal des Abymes depuis 2008.
En effet, lors des dernières élections municipales nous avions accepté de figurer sur la liste d'Eric Jalton car cette liste était  dans l'opposition à la droite sarkoziste, à la condition que  cette participation  n'occulte pas notre entière liberté de parole et d'action. D'ailleurs,  y compris pendant la campagne pour les municipales de 2008 nous nous étions exprimé en toute indépendance.
En 2012, Danielle Diakok a aussi été candidate de "Combat Ouvrier-Lutte ouvrière"  aux élections législatives dans la circonscription des Abymes et a fait campagne sous le drapeau du communisme révolutionnaire
Aujourd'hui, la liste d'Eric Jalton soutient la majorité présidentielle de Hollande qui multiplie les attaques contre les travailleurs. Cela dépasse même la personne d'Eric Jalton. Il s'agit d'une politique globale anti ouvrière et pro patronale. Pour cette raison , nous ne figurerons pas cette fois sur la liste Jalton, mais irons à ces élections avec notre propre liste.
Nous ne pouvons pas, dans un communiqué de presse expliquer toutes les idées que nous défendrons au cours de cette campagne et que nous aurons l'occasion de développer prochainement
Notre programme est un programme de lutte  des travailleurs!  Nous nous présentons surtout pour faire entendre la voix des travailleurs ,la voix de ceux qui sont exploités férocement par le patronat capitaliste, soutenu par  leurs serviteurs politiques de gauche et de droite pour relever le drapeau  de la classe ouvrière.
                                                                                  Pour Combat Ouvrier : Lita Dahomay
 
 
 
Pour  contacter Combat Ouvrier et/ou Danielle Diakok
0590 82 92 94
0590 26 23 58
La direction de campagne : 0690.35 78 31





 


Nos affiches
Document

369 ko - Dernières modifications : 15/03/2014

Document

486 ko - Dernières modifications : 15/03/2014

Document

772 ko - Dernières modifications : 15/03/2014