Site

EDITORIAL

MUNICIPALES 2020 LES 15 ET 22 MARS, POUR FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS, VOTEZ POUR LES LISTES DE COMBAT OUVRIER A FORT-DE-FRANCE, AUX ABYMES ET A CAPESTERRE-BELLE-EAU !

- À Fort-de-France : Marie-Hellen Marthe-dite-Surelly et Gabriel Jean-Marie
- Aux Abymes : Danielle Diakok et Jean-Claude Fériaux
- À Capesterre-Belle-Eau : Jean-Marie Nomertin et Marie-Anne George ..............lire la suite


Guadeloupe : Grève des municipaux à Anse-Bertrand la lutte continue

Depuis le lundi 27 janvier, des agents municipaux de la commune d’Anse-Bertrand sont en grève. Il y a quelques années, ils avaient obtenu un accord avec le Centre de gestion de la fonction publique territoriale pour que ceux ayant réussi l’examen professionnel passent au grade supérieur au 1er mai 2017............lire la suite

Martinique : Un jour de colère dans les hôpitaux !

Le 14 février dernier était jour de mobilisation et de grève appelé par les syndicats et différents collectifs à l’échelle nationale.. Au CHUM (Centre hospitalier universitaire de Martinique) les différents syndicats et aussi l’ASSM (association pour la sauvegarde de la santé en Martinique) ont saisi l’occasion. À Trinité, l’UGTM ..........lire la suite 





COMBAT OUVRIER – FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS. NOS CANDIDATS, DES TRAVAILLEURS COMME LES AUTRES

Nos candidates et nos candidats ne sont pas des politiciens ni des notables. Ce sont des ouvriers, des ouvriers agricoles, des employés, des techniciens, des manutentionnaires et des caissières, des agents d'entretien ou de maintenance, des membres du personnel hospitalier ou des enseignants. Ils ne font pas une carrière politique ..........lire la suite




POUR DES MUNICIPALITES OUVRIERES DE COMBAT

Il n'est pas possible, à l'échelle d'une seule commune, de changer réellement la vie des travailleurs, car dans notre société le pouvoir appartient aux capitalistes et à l'État. Mais une commune dirigée par des révolutionnaires pourrait être un point d'appui pour organiser les combats contre des licenciements, pour appuyer les grèves.............Lire la suite




MARTINIQUE : IL Y A 120 ANS, LES GREVES ET LA TUERIE DU FRANÇOIS

Le 5 février 1900, les ouvriers de trois habitations à Sainte-Marie se sont mis en grève. Ils exigeaient une augmentation de salaire d’un franc pour la tâche.
Ce qui leur ferait deux francs. Pour imaginer le coût de la vie à l’époque, un pain coûtait un franc...........
lire la suite



LA GREVE DE FEVRIER 1910 EN GUADELOUPE

Alors que les capitalistes du sucre augmentaient leurs profits, en 1910 les salaires des ouvriers étaient extrêmement bas, maintenus au strict minimum. Un ouvrier gagnait moins d’un franc par jour ce qui ne représentait pas plus d’une portion de riz et de morue quotidienne..........lire la suite


mercredi 26 février 2020

Porte paroles de Combat Ouvrier en Martinique et en Guadeloupe



Ghislaine Joachim-Arnaud candidate de Lutte Ouvrière aux élections européennes

Cliquez sur la photo

Entre littérature et nationalisme

Combat Ouvrier n° 1236 en PDF cliquez sur l'image

Photos du procès des militants de "Rebelle"




Newsletters

Pour recevoir notre lettre d'information


Pour la construction d'un parti
ouvrier révolutionnaire
en Martinique et
en Guadeloupe. Pour
l'émancipation des peuples
de Martinique et
de Guadeloupe. Pour la
reconstruction de la IVème
Internationale.

Dernière mise à jour:   22 février 2020